Découvre 10 signes qui aident à reconnaître les relations toxiques dès le début

0
608

Si tu tombes amoureux/amoureuse instantanément, sans vraiment connaître la personne, si tu n’arrives pas à le/la sortir de ta tête, si ton humeur dépend entièrement du fait que cette personne t’ait écrit ou appelé aujourd’hui, alors tu es enclin à la dépendance émotionnelle et affective malsaine. Les gens qui n’ont pas suffisamment d’amour propre envers eux-mêmes et qui justement, sont à la recherche de cet amour tombent facilement dans cette dépendance. De là naît un cercle vicieux de relations toxiques dont, heureusement, il existe une issue.

Les personnes dépendantes émotionnellement transforment leur partenaire en leur “divinité” absolue ; toute leur vie tourne autour de cette personne qui est à l’origine de leur bonheur ou de leur malheur. A toujours vouloir plaire, à vouloir être aimé à tout prix, on en oublie souvent de s’aimer soi-même, et les conséquences peuvent peser fortement sur notre vie. La psychothérapeute de famille Darlene Lancer écrit que le véritable amour et la dépendance émotionnelle sont des choses différentes et que tu dois apprendre à les différencier.

1. Tu penses immédiatement avoir rencontré l’amour de ta vie.

Il y a des gens qui sont très amoureux, et après le premier rencard, ils rentrent à la maison la tête dans les nuages avec des pensées heureuses “C’est le bon. C’est lui que je cherchais !” (ou elle). Malheureusement, la plupart du temps, il s’avère que ce n’est pas comme ça. Essaie de souffler et de te calmer après avoir vu cette personne qui te rend folle (fou).

Prends une pause de deux ou trois jours entre les rencards, essaie de te retrouver seul(e) de temps en temps, consacre-toi à quelque chose qui t’empêche de penser non-stop à cette personne.

2. Tu idéalises trop ton partenaire.

Pendant les premiers rencards, il vaut mieux que tu écoutes plus que tu ne parles et que ton écoute soit très attentive. Si une personne sort la phrase “Ça ne sera pas facile avec moi”, c’est probablement vrai. Si elle mentionne, même avec désinvolture ou comme une blague, qu’elle adore l’alcool ou qu’elle d’autres mauvaises habitudes et problèmes, ne pense pas qu’il s’agit là juste de paroles en l’air.

Il n’est pas nécessaire d’assurer à la personne que “tout ira bien, nous le surmonterons”. Elle ne vous prévient pas d’être fort(e) et prêt(e). Ces mots signifient “tu ne me plais pas, éloigne-toi de moi” ou “accepte d’être avec moi mais seulement dans ces conditions.” As-tu réellement besoin d’une relation comme ça ? Ce n’est pas du tout ce qu’on dit à une personne que l’on apprécie. Alors modère ton émotion et demande-toi si cela vaut vraiment la peine de se revoir.

3. Tu ne peux pas dire “non”.

E-tu capable de dire “non” à ton partenaire ? L’incapacité à répondre “non” vient de la tendance à accorder une plus grande importance aux désirs de l’autre qu’aux siens. Cette attitude, liée à une image négative de soi, est une façon de se dévaloriser. N’hésite pas à refuser des invitations à des événements que tu ne trouves pas intéressants, à dire “non” si tu n’as pas envie d’aller boire un café à un horaire qui ne te convient pas, à refuser des demandes inappropriées et des caresses prématurées si tu n’es pas prêt(e) pour une relation intime. Il ne faut pas te dire qu’il vaut mieux te montrer d’accord simplement pour éviter de donner de longues explications des raisons pour lesquelles tu n’en as pas envie. Il ne faut pas non plus accepter pour ne pas qu’il ou elle soit offensé(e). Ne change pas qui tu es pour faire plaisir à quelqu’un d’autre, personne n’appréciera et tu ne seras pas heureux/heureuse.

4. Tu négliges tes amis pour faire plaisir à ton partenaire.

Il faut absolument maintenir la relation avec les personnes qui étaient tes amis avant, le sont maintenant, et le seront après, indépendamment de la présence ou l’absence d’un partenaire. Quand nous sommes très amoureux, nous ne voulons penser à personne d’autre que celui qui détient les clés de notre cœur, et quand nous passons du temps avec nos amis, nous ne parlons que de lui/d’elle.

N’oublie pas que tes amis ont aussi des sentiments. Et qu’ils ont les pieds sur terre pendant que toi tu as la tête dans les nuages en ce moment. Par conséquent, il serait préférable que tu présentes ton âme-sœur dès que possible. Peut-être voient-ils quelque chose que tu ne remarques pas car on le sait tous, “l’amour rend aveugle” dit-on, ils pourront peut-être détecter des signes d’un partenaire toxique. Et si ton partenaire ne veut pas rencontrer tes amis et ta famille, c’est une autre raison de te demander s’il t’aime vraiment.

5. Tu as laissé tomber tes loisirs.

N’abandonne pas tes activités préférées. Avec l’arrivée d’une nouvelle personne, ta vie devrait être enrichie et non appauvrie. Tes plaisirs et tes équipements sportifs ne doivent pas être poussés dans un coin et se recouvrir de poussière, et les photos de ton partenaire ne doivent pas recouvrir les murs de ta maison et remplacer tes diplômes et tes médailles.

Une personne enthousiaste avec de nombreux intérêts est très attirante en tant que partenaire. Ne fais pas de ton amoureux/amoureuse le centre de ton univers, ne laisse pas ton bonheur, ton bien-être et ton humeur être décidé en fonction de lui/elle. Personne ne peut supporter un tel fardeau.

6. Tu ignores les signaux d’alarme.

Écoute tes sentiments, tes doutes et tes soupçons. Si quelque chose dans le comportement de ton partenaire te dérange, n’hésite surtout pas à le lui dire immédiatement et à en parler. Ne t’attends pas à ce qu’il change de lui-même un jour. Il suffit de dire une fois ce qui te déplaît chez une personne qui t’apprécie pour qu’elle fasse un effort immédiatement pour changer la situation.

Ne justifie pas ses actions avec des excuses comme un traumatisme dans sa jeunesse, un manque de temps pour travailler ou des problèmes avec sa mère, et n’adopte surtout pas la position d’un sauveteur. S’il/elle continue à agir de la même manière, et que tu te retrouves constamment dans le rôle d’une victime, ne ferme pas les yeux. Clairement quelque chose ne va pas.

7. Tu as une confiance sans réserve dans l’avis de ton partenaire.

Si tu réalises soudainement que tu fais quelque chose que tu n’aurais jamais fait de toi-même auparavant juste parce que cela fait plaisir à ton/ta partenaire alors c’est une raison suffisante pour commencer à te poser des questions. Remplacer tes croyances avec celles de ton partenaire signifie que tu as déjà perdu une partie importante de toi-même et que bientôt il ne restera plus rien de toi.

Tu risques de devenir simplement l’ombre de ton copain ou ta copine. Cela peut être une cause de problèmes sérieux, y compris de santé, sans mentionner que vous ton/ta partenaire ne s’en souciera certainement pas.

8. Tu deviens très jaloux/jalouse pour tout et rien.

La jalousie est le résultat d’une mauvaise image de soi et d’un manque de confiance personnelle. La peur de la solitude ou une trahison passée ne doit pas empoisonner la relation dans le présent. Les raisons d’être jaloux/jalouse sont-elles réelles ou sont-elles seulement dans ton imagination ? Tu risques de perdre ton partenaire en agissant de la sorte, et pas à cause de quelqu’un d’autre mais purement par ta propre faute : personne ne peut supporter la méfiance constante, la nécessité de rassurer en permanence et te devoir justifier son amour. Il arrive aussi l’inverse : les raisons d’être jaloux/jalouse sont tout à fait réelles, mais au lieu d’entendre : “Je suis désolé(e), je ne savais pas que je te blessais et je ne le ferai plus” c’est toujours la même chose, tu écoutes en permanence “Tu dis n’importe quoi”. Alors tu fermes les yeux et tu essaies de convaincre tout le monde (et surtout toi) que vous êtes un beau couple solide, mais les craintes et les doutes te dévorent littéralement de l’intérieur. Une relation comme celle-là n’est pas saine, ni heureuse.

9. Tu te sens mal quand ton/ta chéri(e) n’est pas là.

Quand nous sommes amoureux, nous voulons être proches de l’objet de notre adoration à chaque minute. Mais tu ne devrais pas étouffer ton partenaire avec une attention excessive. Ne te déconnecte pas du monde réel, souviens-toi des tâches quotidiennes et des responsabilités que tu as négligées. Laisse ton partenaire respirer, ne le colle pas en permanence, donne-lui de l’espace et de la liberté.

Essaie de ne pas te concentrer sur de mauvaises pensées comme “Et s’il/elle était avec quelqu’un d’autre ?” C’est quelque chose de possible, mais ton anxiété ne changera pas la situation. Il faut simplement que tu fasses plus attention à son comportement en général. Ne passe pas chaque seconde, chaque minute, chaque heure à penser à lui et te faire des films. Aie ta propre vie, crée un peu d’espace et tu ne seras que plus intéressant(e) à ses yeux.

10. Tu justifies le mauvais comportement de ton partenaire.

Quand nous sommes amoureux, nous avons tendance à voir notre partenaire à travers des lentilles roses. Il faut faire attention non seulement à la façon dont il se comporte envers toi (nous essayons tous de montrer notre meilleur côté à un partenaire potentiel), mais aussi comment il traite les autres.

Si le premier jour ton prétendant est galant et souriant avec toi, mais soudainement il commence à crier sur la serveuse parce qu’elle s’est trompée de plat, c’est très mauvais signe. Au bout d’un moment, quand la passion initiale diminuera, celle qui finira à la place de cette serveuse pourrait bien être toi, s’il te faut 20 minutes au lieu de 10 pour te préparer pour aller au cinéma.

Bonus : que faire dans les moments d’émotions particulièrement forts ?

La psychologue Olga Chizh donne des conseils simples sur la façon de procéder lorsque les émotions et les sentiments nous submergent.

1. Ne laisse pas ton état émotionnel être influencé par ton/ta partenaire. Toi et toi seul(e) es responsable.

2. Ne pense pas constamment à ce que ton partenaire est en train de faire, à ce que ses mots signifiaient, à la façon d’interpréter ses actions, etc. Ne laisse pas ton imagination et tes conjectures négatives te tourmenter. Reviens ici et maintenant ! Pour y parvenir, n’hésite pas à faire des exercices de respiration.

3. Essaie de placer en toi “un observateur interne” c’est à dire une partie de toi qui conserve son objectivité dans n’importe quelle situation, sans succomber aux émotions. Regarde autour de toi à travers les yeux de ton “observateur interne”. Tu es submergé par les sentiments envers ton partenaire, mais ce n’est pas qui tu es vraiment. Essaie de te recentrer.

4. Trouve des ressources utiles : qu’est-ce qui peut t’encourager et te distraire des pensées obsessionnelles concernant ton partenaire ? Une tasse de café, un bon film ou un livre, une activité physique, un bain moussant, une conversation avec un ami ? Tous les moyens sont bons.

Si rien ne t’aide et que tu sens que tu ne peux pas sortir d’une relation compliquée et douloureuse, n’hésite pas à contacter un psychothérapeute.